La mythologie aide à la construction de l’enfant

A travers plusieurs articles sur le blog Sylvie de Soye, nous aborderons les avantages de faire découvrir la mythologie à votre enfant, que ce soit en famille ou à l’école, et ce grâce au jeu Sylvie de Soye.

 

 

Un jeu Sylvie de Soye sur les expressions mythologiques

 

 

Sylvie de Soye a inventé le premier jeu portant sur les expressions de la mythologie : Mythologie -  Mytholo.. jeux. Ce jeu, illustré par Violette, est formé de 40 paires composées chacune d’une illustration et d’un petit texte explicatif qui en raconte l’histoire : une expression d’origine mythologique et sa signification. Ces expressions permettent de raconter des légendes de la Guerre de Troie, de l’Iliade, de l’Odyssée…
Ce jeu à multiples facettes est composé de 10 petites règles très faciles et très connues : du jeu d’associations au quiz, en passant par le jeu du dictionnaire ou « Inventons une histoire » pour les plus jeunes…

 



Qui est sorti de la cuisse de Jupiter ?
Pourquoi le talon d’Achille est-il le point faible de quelqu’un ?
Morphée…homme ou femme ?

On s’amuse à découvrir l’origine et la signification de ces expressions, nées des belles légendes
racontées dans ce jeu. Elles vivent encore dans notre langage de tous les jours et nous dévoilent
ici leurs secrets.

 

 

Première raison :

La mythologie accompagne et aide à la construction de l’enfant

 

 

On retrouve dans les contenus des récits mythologiques des éléments forts qui correspondent aux étapes du développement de l’enfant et à ses besoins psychologiques. Ils parlent d’événements qui correspondent à ces évolutions intérieures, décrivent des situations, présentent des héros. Ils mettent en scène des besoins du petit qui grandit.

Par exemple, la séparation avec la mère, plus ou moins difficile en maternelle peut être mise en parallèle avec les personnages de Pluton et Proserpine : Proserpine, la fille de Déméter, se fait enlever par Pluton qui l’emmène aux Enfers. Triste et malheureuse, la mère va voir Zeus qui décide que Proserpine passera trois mois sur Terre et trois mois aux Enfers.
Le mythe fournit ainsi une explication des saisons : quand Déméter ne voit pas sa fille, elle pleure, il fait froid, lorsque sa fille revient des Enfers, il fait beau et c’est le bonheur.

 

 

 

Autres thèmes fréquents dans la mythologie :
- L’abandon : Héphaïstos (Vulcain), rejeté par sa mère parce qu’il est né laid.
- La jalousie, la rivalité : Athéna jalouse d’Arachnée qui tisse mieux qu’elle, transforme celle-ci en araignée.
- Sentiments d’infériorité, jubilations d’être grand et fort (Achille, personnage assez représentatif de la force), envies de devenir invisible pour échapper au contrôle, solitude, immortalité…
- La quête de la maîtrise de soi : Ulysse revient de son grand voyage vainqueur et grandi par ses épreuves et les étapes de son parcours.
- Freud a su s’emparer du mythe et du complexe d’Oedipe pour expliquer les pulsions fondamentales de l’enfant et le sentiment amoureux pour un parent du sexe opposé.
- Le stade oral avec le désir de dévorer sa mère se retrouve dans les mythes de dévoration (Chronos mange ses enfants)
- D’autres difficultés enfantines sont mises en scène dans les récits mythologiques où les Dieux sont querelleurs et injustes.

Nous verrons par la suite d’autres raisons d’aimer la mythologie. En attendant nous vous invitons à découvrir le jeu, et à redécouvrir les bases d’une certaine humanité, loin de Disney et des « Il était une fois ».

Illustration : Mythologie - Mytholo.. jeux par Sylvie de Soye, illustrations Violette.